Cristiano Ronaldo a donc remporté son troisième Ballon d'Or avec 35,66% des voix, loin devant Messi (15,76%) et Neuer (15,72%). Une consécration méritée pour le Portugais, au vu de sa sublime saison en club, avec 61 buts en 60 matchs, dont 17 pour la seule C1, la fameuse "decima". Sa prestation assez faible en Coupe du monde ne lui aura donc pas porté préjudice. Il faut dire que le joueur jouait sur une jambe et ne pouvait de toute façon pas tout faire tout seul... C'est ce que se sont dit les votants des trois "collèges" (journalistes, sélectionneurs, capitaines), qui ont tous mis le vainqueur en numéro un, ce qui n'a pas toujours été le cas les années précédentes, comme en 2010 et 2013, où Sneider et Ribéry avaient eu la préférence des journalistes. Et puis ce cri venu d'ailleurs, ça valait le coup quand même! Quant à Messi, son absence de trophée en 2014 et son titre très controversé de "meilleur joueur de la Coupe du monde" (au cours de laquelle il n'aura pas été assez décisif aux moments cruciaux) lui ont sans doute nui. Mais il marque toujours autant sous le maillot blaugrana, et pour ne rien gâter s'améliore en termes de passes décisives. Deuxième place méritée! Et concernant Neuer, difficile de savoir si son poste de gardien de but l'a handicapé ou lui a au contraire profité. Il faut dire que ce poste est tellement différent de ceux dits "de champ" qu'il est très délicat de comparer. Malgré tout, c'est purement subjectif mais je trouve Neuer moins bon gardien que Messi et Ronaldo sont attaquants. Et je me dis que si Buffon, Kahn et Casillas ne l'ont jamais reçu, pourquoi ce serait le cas du portier bavarois? Et puis pourquoi Neuer plutôt qu'un autre Allemand, comme Lahm ou Müller? Bref, je n'adhère pas à ce phénomène de mode autour de Neuer: les gens semblent le souhaiter comme lauréat moins pour lui-même que pour son poste atypique. Cela dit, s'il existait un BO pour les gardiens (idée à creuser?), force est de reconnaître qu'il le mériterait d'assez loin.

Le quatrième larron se nomme Robben. Il méritait bien cette place, sinon mieux, vu notamment son excellente prestation à la Coupe du monde (sans doute était-ce lui le meilleur joueur de la compétition), sans parler de ses performances avec le Bayern. Hormis Neuer, on note trois champions du monde dans le top 10: Thomas Müller (5e), Philipp Lahm (6e) et Toni Kroos (10e). Le reste est sud-américain, avec trois joueurs offensifs qui nous auront gâtés au Brésil: le Brésilien Neymar (7e), le Colombien James Rodriguez (8e) et l'Argentin Angel Di Maria (9e), lequel aurait peut-être pu espérer un meilleur classement, au vu de ses performances avec le Real et sa sélection. Ses prestations avec son nouveau club (Manchester) ainsi que son manque de couverture médiatique l'ont-ils desservi? En tout cas, dans l'ensemble pas de surprise ni de scandale dans ce classement du Ballon d'Or-Fifa 2014, contrairement à l'équipe-type de l'année donnée par la Fifa.